Nouvelles recettes

Hard Rock Cafe ramène l'appariement burger et bière d'OctoberFest

Hard Rock Cafe ramène l'appariement burger et bière d'OctoberFest

L'accord burger et bière sera disponible jusqu'au 2 octobre; des cocktails spéciaux seront disponibles jusqu'au 13 novembre

Le Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger peut être accompagné d'un verre de bière Samuel Adams OctoberFest.

Oktoberfest est venu au Hard Rock Cafe Yankee Stadium sous la forme d'un accord burger et bière et de cocktails spéciaux. De retour cette année, le Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger, qui peut être accompagné d'un verre de bière Samuel Adams OctoberFest.

L'OctoberFest Burger comprend «des escalopes légèrement panées d'escalopes de porc tendres, recouvertes d'une sauce au fromage à la bière Samuel Adams OctoberFest, de bacon et de choucroute aux pommes, de moutarde de Dijon, de laitue et de tomate», et est servi sur un pain bretzel, selon un communiqué . L'association burger et bière sera disponible dans tout le pays jusqu'au 2 octobre.

Les cocktails de spécialité comprennent un lever de soleil à la mangue et à la tequila, un punch vif à la pêche, une mule à la cannelle épicée, une ronce de pêche à la mûre et un rush sur les rochers. La tequila à la mangue sunrise est composée de tequila Jose Cuervo Gold, de rhum épicé Sailor Jerry, de jus d'orange, de purée de mangue Finest Call et de grenadine. La ronce à la pêche et à la mûre comprend du gin The Botanist, des mûres fraîches, du Peach Reál et de la limonade maison, et est complétée par de la liqueur de framboise noire Chambord.

Les cocktails seront disponibles dans tout le pays jusqu'au 13 novembre.


Les restaurants se concentrent sur les saveurs de l'Oktoberfest

Un thème Oktoberfest, mettant en vedette une bière appelée OctoberFest, basée sur un élément de menu mettant en vedette en Allemagne. Darryl Mickler, directeur principal de la recherche et du développement chez Hard Rock International, admet qu'il s'agissait d'une offre à durée limitée qui n'avait pas besoin d'étendre les débouchés créatifs de la marque. "C'est un match fait au paradis", dit-il simplement.

Quand il s'agit de la fête allemande, qui s'est déroulée du 19 septembre au 4 octobre à Munich, il vaut parfois mieux ne pas trop compliquer les choses. La promotion par Hard Rock du Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger rend hommage au légendaire Schnitzel Burger local de son site de Munich. Lors des étapes de planification, Mickler dit qu'il était important de garder à l'esprit les saveurs authentiques dont les clients ont envie à cette période de l'année, mais aussi de trouver un moyen de modifier la recette pour la garder fraîche. Le partenariat avec Samuel Adams a donné une direction immédiate à Hard Rock.

"Il était naturel de faire évoluer un peu l'article pour qu'il se marie bien avec Samuel Adams OctoberFest", explique-t-il. "Nous avons fait des allers-retours avec leurs experts en brassage et leur maître brasseur, pour parler du profil de saveur de celui-ci." Le résultat était une escalope de porc tendre et légèrement panée, une sauce au fromage à la bière infusée Samuel Adams OctoberFest, du bacon fumé, de la choucroute, de la moutarde à grains entiers et de la roquette fraîche, servis sur un pain bretzel. Arriver à ce point, bien que clair dans son concept, a demandé beaucoup de prévoyance. Mickler dit qu'ils voulaient élever chaque ingrédient et ont passé du temps à s'assurer que les détails, tels que la cueillette de la roquette sur de la laitue iceberg et le test de différents petits pains bretzels, réunissaient tout. Sans oublier de le garder suffisamment rationalisé pour que leurs nombreuses unités puissent facilement reproduire la création.

Cela a aidé dans ce cas que Hard Rock avait déjà présenté l'article dans son World Burger Tour et avait déjà la recette en place dans de nombreuses cuisines. «Avec ce soupçon de chute dans l'air, les clients recherchent certaines de ces saveurs plus grandes, telles que la choucroute et le bacon, de plus grandes notes de saveur de bière. Tout cela se passe très bien ici », explique Mickler à propos de l'article, qui s'inscrit dans la continuité des accords burger et bière que Hard Rock a déployés tout au long de l'année, notamment le Rebel Legendary Burger et le Goose Island Tropical Bacon Burger.

Comme Hard Rock, Butcher's Tap dans le quartier de Lincoln Park à Chicago a commencé avec la bière. Le chef exécutif Sean Currie, après avoir examiné de nouvelles sélections de bières, a décidé qu'il souhaitait étendre cette inspiration à la cuisine.

Cela n'a pas fait de mal qu'il ait passé neuf ans à étudier l'allemand comme langue et qu'il ait toujours eu une affinité pour la cuisine, dans une ville qui, selon lui, aime naturellement «la bière et les gosses».

« Tout de suite, la plaque de gosse se produisait. Ensuite, j'étais en quelque sorte en train de rebondir avec différentes choses », dit-il. Currie a proposé trois spécialités allemandes au restaurant, qui propose une sélection de 100 bières différentes et 80 lignes de robinet. Le premier, comme il l'a mentionné, était une assiette avec un gosse de style traditionnel, une salade de pommes de terre allemande, du bacon et de la choucroute à la bière et de la moutarde à grains entiers.

"J'adore cuisiner des gosses dans de la bière, faire fondre des oignons dans la bière elle-même", dit-il. "C'est une sorte de bonne chose à un pot et vous pouvez le finir sur le gril." Currie a également amené Samuel Adams OctoberFest dans l'équation. « J'adore la choucroute. Il va très bien avec n'importe quelle saucisse pour être honnête. Ce que j'aime faire, c'est faire une choucroute générale. Ensuite, je fais cuire de gros morceaux de bacon et mets la choucroute avec toute la graisse de bacon et le bacon lui-même. Ensuite, je l'ai recouvert du Samuel Adams OctoberFest et je l'ai cuit. C'est en fait assez intéressant. Cela le rend un peu sucré. Vous avez ce bacon gras de choucroute amer, piquant et peu sucré de la bière.

Ses deux autres créations étaient un gosse de style Sheboygan sur un petit pain avec des oignons fondus et une salade de pommes de terre, et un sandwich aux escalopes avec une salade de pommes de terre ou de la choucroute.

Currie a adopté une approche différente avec le schnitzel, en utilisant du bœuf au lieu du porc. Après avoir confectionné les plats, il les a disposés et a laissé son personnel juger. L'un des directeurs généraux du restaurant, qui se trouve être allemand, a fourni à Currie tous les commentaires dont il avait besoin.

"En gros, il a juste pris tous les restes, les a mis dans une assiette et a disparu dans le bureau", dit Currie. « Je me sentais plutôt bien avec [les plats] après ça. »


Les restaurants se concentrent sur les saveurs de l'Oktoberfest

Un thème Oktoberfest, mettant en vedette une bière appelée OctoberFest, basée sur un élément de menu mettant en vedette en Allemagne. Darryl Mickler, directeur principal de la recherche et du développement chez Hard Rock International, admet qu'il s'agissait d'une offre à durée limitée qui n'avait pas besoin d'étendre les débouchés créatifs de la marque. "C'est un match fait au paradis", dit-il simplement.

Quand il s'agit de la fête allemande, qui s'est déroulée du 19 septembre au 4 octobre à Munich, il vaut parfois mieux ne pas trop compliquer les choses. La promotion par Hard Rock du Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger rend hommage au légendaire Schnitzel Burger local de son site de Munich. Lors des étapes de planification, Mickler dit qu'il était important de garder à l'esprit les saveurs authentiques dont les clients ont envie à cette période de l'année, mais aussi de trouver un moyen de modifier la recette pour la garder fraîche. Le partenariat avec Samuel Adams a donné une direction immédiate à Hard Rock.

"Il était naturel de faire évoluer un peu l'article pour qu'il se marie bien avec Samuel Adams OctoberFest", explique-t-il. "Nous avons fait des allers-retours avec leurs experts en brassage et leur maître brasseur, pour parler du profil de saveur de celui-ci." Le résultat était une escalope de porc tendre et légèrement panée, une sauce au fromage à la bière infusée Samuel Adams OctoberFest, du bacon fumé, de la choucroute, de la moutarde à grains entiers et de la roquette fraîche, servis sur un pain bretzel. Arriver à ce point, bien que clair dans son concept, a demandé beaucoup de prévoyance. Mickler dit qu'ils voulaient élever chaque ingrédient et ont passé du temps à s'assurer que les détails, tels que la cueillette de la roquette sur de la laitue iceberg et le test de différents petits pains bretzels, réunissaient tout. Sans oublier de le garder suffisamment rationalisé pour que leurs nombreuses unités puissent facilement reproduire la création.

Cela a aidé dans ce cas que Hard Rock avait déjà présenté l'article dans son World Burger Tour et avait déjà la recette en place dans de nombreuses cuisines. «Avec ce soupçon de chute dans l'air, les clients recherchent certaines de ces saveurs plus grandes, telles que la choucroute et le bacon, de plus grandes notes de saveur de bière. Tout cela se passe très bien ici », explique Mickler à propos de l'article, qui s'inscrit dans la continuité des accords burger et bière que Hard Rock a déployés tout au long de l'année, notamment le Rebel Legendary Burger et le Goose Island Tropical Bacon Burger.

Comme Hard Rock, Butcher's Tap dans le quartier de Lincoln Park à Chicago a commencé avec la bière. Le chef exécutif Sean Currie, après avoir examiné de nouvelles sélections de bières, a décidé qu'il souhaitait étendre cette inspiration à la cuisine.

Cela n'a pas fait de mal qu'il ait passé neuf ans à étudier l'allemand comme langue et qu'il ait toujours eu une affinité pour la cuisine, dans une ville qui, dit-il, aime naturellement «la bière et les gosses».

« Tout de suite, la plaque de gosse se produisait. Ensuite, j'étais en quelque sorte en train de rebondir avec différentes choses », dit-il. Currie a proposé trois spécialités allemandes au restaurant, qui propose une sélection de 100 bières différentes et 80 lignes de robinet. Le premier, comme il l'a mentionné, était une assiette avec un gosse de style traditionnel, une salade de pommes de terre allemande, du bacon et de la choucroute à la bière et de la moutarde à grains entiers.

"J'adore cuisiner des gosses dans de la bière, faire fondre des oignons dans la bière elle-même", dit-il. "C'est une sorte de bonne chose à un pot et vous pouvez le finir sur le gril." Currie a également amené Samuel Adams OctoberFest dans l'équation. « J'adore la choucroute. Il va très bien avec n'importe quelle saucisse pour être honnête. Ce que j'aime faire, c'est faire une choucroute générale. Ensuite, je fais cuire de gros morceaux de bacon et mets la choucroute avec toute la graisse de bacon et le bacon lui-même. Ensuite, je l'ai recouvert du Samuel Adams OctoberFest et je l'ai cuit. C'est en fait assez intéressant. Cela le rend un peu sucré. Vous avez ce bacon gras de choucroute amer, piquant et peu sucré de la bière.

Ses deux autres créations étaient un gosse de style Sheboygan sur un petit pain avec des oignons fondus et une salade de pommes de terre, et un sandwich aux escalopes avec une salade de pommes de terre ou de la choucroute.

Currie a adopté une approche différente avec le schnitzel, en utilisant du bœuf au lieu du porc. Après avoir confectionné les plats, il les a disposés et a laissé son personnel juger. L'un des directeurs généraux du restaurant, qui se trouve être allemand, a fourni à Currie tous les commentaires dont il avait besoin.

"En gros, il a juste pris tous les restes, les a mis dans une assiette et a disparu dans le bureau", dit Currie. « Je me sentais plutôt bien avec [les plats] après ça. »


Les restaurants se concentrent sur les saveurs de l'Oktoberfest

Un thème Oktoberfest, mettant en vedette une bière appelée OctoberFest, basée sur un élément de menu mettant en vedette en Allemagne. Darryl Mickler, directeur principal de la recherche et du développement chez Hard Rock International, admet qu'il s'agissait d'une offre à durée limitée qui n'avait pas besoin d'étendre les débouchés créatifs de la marque. "C'est un match fait au paradis", dit-il simplement.

Quand il s'agit de la fête allemande, qui s'est déroulée du 19 septembre au 4 octobre à Munich, il vaut parfois mieux ne pas trop compliquer les choses. La promotion par Hard Rock du Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger rend hommage au légendaire Schnitzel Burger local de son site de Munich. Lors des étapes de planification, Mickler dit qu'il était important de garder à l'esprit les saveurs authentiques dont les clients ont envie à cette période de l'année, mais aussi de trouver un moyen de modifier la recette pour la garder fraîche. Le partenariat avec Samuel Adams a donné une direction immédiate à Hard Rock.

"Il était naturel de faire évoluer un peu l'article pour qu'il se marie bien avec Samuel Adams OctoberFest", explique-t-il. "Nous avons fait des allers-retours avec leurs experts en brassage et leur maître brasseur, pour parler du profil de saveur de celui-ci." Le résultat était une escalope de porc tendre et légèrement panée, une sauce au fromage à la bière infusée Samuel Adams OctoberFest, du bacon fumé, de la choucroute, de la moutarde à grains entiers et de la roquette fraîche, servis sur un pain bretzel. Arriver à ce point, bien que clair dans son concept, a demandé beaucoup de prévoyance. Mickler dit qu'ils voulaient élever chaque ingrédient et ont passé du temps à s'assurer que les détails, tels que la cueillette de la roquette sur de la laitue iceberg et le test de différents petits pains bretzels, réunissaient tout. Sans oublier de le garder suffisamment rationalisé pour que leurs nombreuses unités puissent facilement reproduire la création.

Cela a aidé dans ce cas que Hard Rock avait déjà présenté l'article dans son World Burger Tour et avait déjà la recette en place dans de nombreuses cuisines. « Avec ce soupçon de chute dans l'air, les clients recherchent certaines de ces saveurs plus grandes, telles que la choucroute et le bacon, des notes de saveur de bière plus grandes. Tout cela se passe très bien ici », explique Mickler à propos de l'article, qui s'inscrit dans la continuité des accords burger et bière que Hard Rock a déployés tout au long de l'année, notamment le Rebel Legendary Burger et le Goose Island Tropical Bacon Burger.

Comme Hard Rock, Butcher's Tap dans le quartier de Lincoln Park à Chicago a commencé avec la bière. Le chef exécutif Sean Currie, après avoir examiné de nouvelles sélections de bières, a décidé qu'il souhaitait étendre cette inspiration à la cuisine.

Cela n'a pas fait de mal qu'il ait passé neuf ans à étudier l'allemand comme langue et qu'il ait toujours eu une affinité pour la cuisine, dans une ville qui, selon lui, aime naturellement «la bière et les gosses».

« Tout de suite, la plaque de gosse se produisait. Ensuite, j'étais en quelque sorte en train de rebondir avec différentes choses », dit-il. Currie a proposé trois spécialités allemandes au restaurant, qui propose une sélection de 100 bières différentes et 80 lignes de robinet. Le premier, comme il l'a mentionné, était une assiette avec un gosse de style traditionnel, une salade de pommes de terre allemande, du bacon et de la choucroute à la bière et de la moutarde à grains entiers.

"J'adore cuisiner des gosses dans de la bière, faire fondre des oignons dans la bière elle-même", dit-il. "C'est une sorte de bonne chose à un pot et vous pouvez le finir sur le gril." Currie a également amené Samuel Adams OctoberFest dans l'équation. « J'adore la choucroute. Il va très bien avec n'importe quelle saucisse pour être honnête. Ce que j'aime faire, c'est faire une choucroute générale. Ensuite, je fais cuire de gros morceaux de bacon et mets la choucroute avec toute la graisse de bacon et le bacon lui-même. Ensuite, je l'ai recouvert du Samuel Adams OctoberFest et je l'ai cuit. C'est en fait assez intéressant. Cela le rend un peu sucré. Vous avez ce bacon gras de choucroute amer, piquant et peu sucré de la bière.

Ses deux autres créations étaient un gosse de style Sheboygan sur un petit pain avec des oignons fondus et une salade de pommes de terre, et un sandwich aux escalopes avec une salade de pommes de terre ou de la choucroute.

Currie a adopté une approche différente avec le schnitzel, en utilisant du bœuf au lieu du porc. Après avoir confectionné les plats, il les a disposés et a laissé son personnel juger. L'un des directeurs généraux du restaurant, qui se trouve être allemand, a fourni à Currie tous les commentaires dont il avait besoin.

"En gros, il a juste pris tous les restes, les a mis dans une assiette et a disparu dans le bureau", dit Currie. « Je me sentais plutôt bien avec [les plats] après ça. »


Les restaurants se concentrent sur les saveurs de l'Oktoberfest

Un thème Oktoberfest, mettant en vedette une bière appelée OctoberFest, basée sur un élément de menu mettant en vedette en Allemagne. Darryl Mickler, directeur principal de la recherche et du développement chez Hard Rock International, admet qu'il s'agissait d'une offre à durée limitée qui n'avait pas besoin d'étendre les débouchés créatifs de la marque. "C'est un match fait au paradis", dit-il simplement.

Quand il s'agit de la fête allemande, qui s'est déroulée du 19 septembre au 4 octobre à Munich, il vaut parfois mieux ne pas trop compliquer les choses. La promotion par Hard Rock du Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger rend hommage au légendaire Schnitzel Burger local de son site de Munich. Lors des étapes de planification, Mickler dit qu'il était important de garder à l'esprit les saveurs authentiques dont les clients ont envie à cette période de l'année, mais aussi de trouver un moyen de modifier la recette pour la garder fraîche. Le partenariat avec Samuel Adams a donné une direction immédiate à Hard Rock.

"Il était naturel de faire évoluer un peu l'article pour qu'il se marie bien avec Samuel Adams OctoberFest", explique-t-il. "Nous avons fait des allers-retours avec leurs experts en brassage et leur maître brasseur, pour parler du profil de saveur de celui-ci." Le résultat était une escalope de porc tendre et légèrement panée, une sauce au fromage à la bière infusée Samuel Adams OctoberFest, du bacon fumé, de la choucroute, de la moutarde à grains entiers et de la roquette fraîche, servis sur un pain bretzel. Arriver à ce point, bien que clair dans son concept, a demandé beaucoup de prévoyance. Mickler dit qu'ils voulaient élever chaque ingrédient et ont passé du temps à s'assurer que les détails, tels que la cueillette de la roquette sur de la laitue iceberg et le test de différents petits pains bretzels, réunissaient tout. Sans oublier de le garder suffisamment rationalisé pour que leurs nombreuses unités puissent facilement reproduire la création.

Cela a aidé dans ce cas que Hard Rock avait déjà présenté l'article dans son World Burger Tour et avait déjà la recette en place dans de nombreuses cuisines. «Avec ce soupçon de chute dans l'air, les clients recherchent certaines de ces saveurs plus grandes, telles que la choucroute et le bacon, de plus grandes notes de saveur de bière. Tout cela se passe très bien ici », explique Mickler à propos de l'article, qui s'inscrit dans la continuité des accords burger et bière que Hard Rock a déployés tout au long de l'année, notamment le Rebel Legendary Burger et le Goose Island Tropical Bacon Burger.

Comme Hard Rock, Butcher's Tap dans le quartier de Lincoln Park à Chicago a commencé avec la bière. Le chef exécutif Sean Currie, après avoir examiné de nouvelles sélections de bières, a décidé qu'il souhaitait étendre cette inspiration à la cuisine.

Cela n'a pas fait de mal qu'il ait passé neuf ans à étudier l'allemand comme langue et qu'il ait toujours eu une affinité pour la cuisine, dans une ville qui, dit-il, aime naturellement «la bière et les gosses».

« Tout de suite, la plaque de gosse se produisait. Ensuite, j'étais en quelque sorte en train de rebondir avec différentes choses », dit-il. Currie a proposé trois spécialités allemandes au restaurant, qui propose une sélection de 100 bières différentes et 80 lignes de robinet. Le premier, comme il l'a mentionné, était une assiette avec un gosse de style traditionnel, une salade de pommes de terre allemande, du bacon et de la choucroute à la bière et de la moutarde à grains entiers.

"J'adore cuisiner des gosses dans de la bière, faire fondre des oignons dans la bière elle-même", dit-il. "C'est une sorte de bonne chose à un pot et vous pouvez le finir sur le gril." Currie a également amené Samuel Adams OctoberFest dans l'équation. « J'adore la choucroute. Il va très bien avec n'importe quelle saucisse pour être honnête. Ce que j'aime faire, c'est faire une choucroute générale. Ensuite, je fais cuire de gros morceaux de bacon et mets la choucroute avec toute la graisse de bacon et le bacon lui-même. Ensuite, je l'ai recouvert du Samuel Adams OctoberFest et je l'ai cuit. C'est en fait assez intéressant. Cela le rend un peu sucré. Vous avez ce bacon gras de choucroute amer, piquant et peu sucré de la bière.

Ses deux autres créations étaient un gosse de style Sheboygan sur un petit pain avec des oignons fondus et une salade de pommes de terre, et un sandwich aux escalopes avec une salade de pommes de terre ou de la choucroute.

Currie a adopté une approche différente avec le schnitzel, en utilisant du bœuf au lieu du porc. Après avoir confectionné les plats, il les a disposés et a laissé son personnel juger. L'un des directeurs généraux du restaurant, qui se trouve être allemand, a fourni à Currie tous les commentaires dont il avait besoin.

"En gros, il a juste pris tous les restes, les a mis dans une assiette et a disparu dans le bureau", dit Currie. « Je me sentais plutôt bien avec [les plats] après ça. »


Les restaurants se concentrent sur les saveurs de l'Oktoberfest

Un thème Oktoberfest, mettant en vedette une bière appelée OctoberFest, basée sur un élément de menu mettant en vedette en Allemagne. Darryl Mickler, directeur principal de la recherche et du développement chez Hard Rock International, admet qu'il s'agissait d'une offre à durée limitée qui n'avait pas besoin d'étendre les débouchés créatifs de la marque. "C'est un match fait au paradis", dit-il simplement.

Quand il s'agit de la fête allemande, qui s'est déroulée du 19 septembre au 4 octobre à Munich, il vaut parfois mieux ne pas trop compliquer les choses. La promotion par Hard Rock du Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger rend hommage au légendaire Schnitzel Burger local de son site de Munich. Lors des étapes de planification, Mickler dit qu'il était important de garder à l'esprit les saveurs authentiques dont les clients ont envie à cette période de l'année, mais aussi de trouver un moyen de modifier la recette pour la garder fraîche. Le partenariat avec Samuel Adams a donné une direction immédiate à Hard Rock.

"Il était naturel de faire évoluer un peu l'article pour qu'il se marie bien avec Samuel Adams OctoberFest", explique-t-il. "Nous avons fait des allers-retours avec leurs experts en brassage et leur maître brasseur, pour parler du profil de saveur de celui-ci." Le résultat était une escalope de porc tendre légèrement panée, une sauce au fromage à la bière infusée par Samuel Adams OctoberFest, du bacon fumé, de la choucroute, de la moutarde à grains entiers et de la roquette fraîche, servis sur un pain bretzel. Arriver à ce point, bien que clair dans son concept, a demandé beaucoup de prévoyance. Mickler dit qu'ils voulaient élever chaque ingrédient et ont passé du temps à s'assurer que les détails, tels que la cueillette de la roquette sur de la laitue iceberg et le test de différents petits pains bretzels, réunissaient tout. Sans oublier de le garder suffisamment rationalisé pour que leurs nombreuses unités puissent facilement reproduire la création.

Cela a aidé dans ce cas que Hard Rock avait déjà présenté l'article dans son World Burger Tour et avait déjà la recette en place dans de nombreuses cuisines. « Avec ce soupçon de chute dans l'air, les clients recherchent certaines de ces saveurs plus grandes, telles que la choucroute et le bacon, des notes de saveur de bière plus grandes. Tout cela se passe très bien ici », explique Mickler à propos de l'article, qui s'inscrit dans la continuité des accords burger et bière que Hard Rock a déployés tout au long de l'année, notamment le Rebel Legendary Burger et le Goose Island Tropical Bacon Burger.

Comme Hard Rock, Butcher's Tap dans le quartier de Lincoln Park à Chicago a commencé avec la bière. Le chef exécutif Sean Currie, après avoir examiné de nouvelles sélections de bières, a décidé qu'il souhaitait étendre cette inspiration à la cuisine.

Cela n'a pas fait de mal qu'il ait passé neuf ans à étudier l'allemand comme langue et qu'il ait toujours eu une affinité pour la cuisine, dans une ville qui, selon lui, aime naturellement «la bière et les gosses».

« Tout de suite, la plaque de gosse se produisait. Ensuite, j'étais en quelque sorte en train de rebondir avec différentes choses », dit-il. Currie a proposé trois spécialités allemandes au restaurant, qui propose une sélection de 100 bières différentes et 80 lignes de robinet. Le premier, comme il l'a mentionné, était une assiette avec un gosse de style traditionnel, une salade de pommes de terre allemande, du bacon et de la choucroute à la bière et de la moutarde à grains entiers.

"J'adore cuisiner des gosses dans de la bière, faire fondre des oignons dans la bière elle-même", dit-il. "C'est une sorte de bonne chose à un pot et vous pouvez le finir sur le gril." Currie a également amené Samuel Adams OctoberFest dans l'équation. « J'adore la choucroute. Il va très bien avec n'importe quelle saucisse pour être honnête. Ce que j'aime faire, c'est faire une choucroute générale. Ensuite, je fais cuire de gros morceaux de bacon et mets la choucroute avec toute la graisse de bacon et le bacon lui-même. Ensuite, je l'ai recouvert du Samuel Adams OctoberFest et je l'ai cuit. C'est en fait assez intéressant. Cela le rend un peu sucré. Vous avez ce bacon gras de choucroute amer, piquant et peu sucré de la bière.

Ses deux autres créations étaient un gosse de style Sheboygan sur un petit pain avec des oignons fondus et un côté de salade de pommes de terre, et un sandwich aux escalopes avec une salade de pommes de terre ou de la choucroute.

Currie a adopté une approche différente avec le schnitzel, en utilisant du bœuf au lieu du porc. Après avoir confectionné les plats, il les a disposés et a laissé son personnel juger. L'un des directeurs généraux du restaurant, qui se trouve être allemand, a fourni à Currie tous les commentaires dont il avait besoin.

"En gros, il a juste pris tous les restes, les a mis dans une assiette et a disparu dans le bureau", dit Currie. « Je me sentais plutôt bien avec [les plats] après ça. »


Les restaurants se concentrent sur les saveurs de l'Oktoberfest

Un thème Oktoberfest, mettant en vedette une bière appelée OctoberFest, basée sur un élément de menu mettant en vedette en Allemagne. Darryl Mickler, directeur principal de la recherche et du développement chez Hard Rock International, admet qu'il s'agissait d'une offre à durée limitée qui n'avait pas besoin d'étendre les débouchés créatifs de la marque. "C'est un match fait au paradis", dit-il simplement.

Quand il s'agit de la fête allemande, qui s'est déroulée du 19 septembre au 4 octobre à Munich, il vaut parfois mieux ne pas trop compliquer les choses. La promotion par Hard Rock du Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger rend hommage au légendaire Schnitzel Burger local de son site de Munich. Lors des étapes de planification, Mickler dit qu'il était important de garder à l'esprit les saveurs authentiques dont les clients ont envie à cette période de l'année, mais aussi de trouver un moyen de modifier la recette pour la garder fraîche. Le partenariat avec Samuel Adams a donné une direction immédiate à Hard Rock.

"Il était naturel de faire évoluer un peu l'article pour qu'il se marie bien avec Samuel Adams OctoberFest", explique-t-il. "Nous avons fait des allers-retours avec leurs experts en brassage et leur maître brasseur, pour parler du profil de saveur de celui-ci." Le résultat était une escalope de porc tendre et légèrement panée, une sauce au fromage à la bière infusée Samuel Adams OctoberFest, du bacon fumé, de la choucroute, de la moutarde à grains entiers et de la roquette fraîche, servis sur un pain bretzel. Arriver à ce point, bien que clair dans son concept, a demandé beaucoup de prévoyance. Mickler dit qu'ils voulaient élever chaque ingrédient et ont passé du temps à s'assurer que les détails, tels que la cueillette de la roquette sur de la laitue iceberg et le test de différents petits pains bretzels, réunissaient tout. Sans oublier de le garder suffisamment rationalisé pour que leurs nombreuses unités puissent facilement reproduire la création.

Cela a aidé dans ce cas que Hard Rock avait déjà présenté l'article dans son World Burger Tour et avait déjà la recette en place dans de nombreuses cuisines. « Avec ce soupçon de chute dans l'air, les clients recherchent certaines de ces saveurs plus grandes, telles que la choucroute et le bacon, des notes de saveur de bière plus grandes. Tout cela se passe très bien ici », explique Mickler à propos de l'article, qui s'inscrit dans la continuité des accords burger et bière que Hard Rock a déployés tout au long de l'année, notamment le Rebel Legendary Burger et le Goose Island Tropical Bacon Burger.

Comme Hard Rock, Butcher's Tap dans le quartier de Lincoln Park à Chicago a commencé avec la bière. Le chef exécutif Sean Currie, après avoir examiné de nouvelles sélections de bières, a décidé qu'il souhaitait étendre cette inspiration à la cuisine.

Cela n'a pas fait de mal qu'il ait passé neuf ans à étudier l'allemand comme langue et qu'il ait toujours eu une affinité pour la cuisine, dans une ville qui, dit-il, aime naturellement «la bière et les gosses».

« Tout de suite, la plaque de gosse se produisait. Ensuite, j'étais en quelque sorte en train de rebondir avec différentes choses », dit-il. Currie a proposé trois spécialités allemandes au restaurant, qui propose une sélection de 100 bières différentes et 80 lignes de robinet. Le premier, comme il l'a mentionné, était une assiette avec un gosse de style traditionnel, une salade de pommes de terre allemande, du bacon et de la choucroute à la bière et de la moutarde à grains entiers.

"J'adore cuisiner des gosses dans de la bière, faire fondre des oignons dans la bière elle-même", dit-il. "C'est une sorte de bonne chose à un pot et vous pouvez le finir sur le gril." Currie a également amené Samuel Adams OctoberFest dans l'équation. « J'adore la choucroute. Il va très bien avec n'importe quelle saucisse pour être honnête. Ce que j'aime faire, c'est faire une choucroute générale. Ensuite, je fais cuire de gros morceaux de bacon et mets la choucroute avec toute la graisse de bacon et le bacon lui-même. Ensuite, je l'ai recouvert du Samuel Adams OctoberFest et je l'ai cuit. C'est en fait assez intéressant. Cela le rend un peu sucré. Vous avez ce bacon gras de choucroute amer, piquant et peu sucré de la bière.

Ses deux autres créations étaient un gosse de style Sheboygan sur un petit pain avec des oignons fondus et un côté de salade de pommes de terre, et un sandwich aux escalopes avec une salade de pommes de terre ou de la choucroute.

Currie a adopté une approche différente avec le schnitzel, en utilisant du bœuf au lieu du porc. Après avoir confectionné les plats, il les a disposés et a laissé son personnel juger. L'un des directeurs généraux du restaurant, qui se trouve être allemand, a fourni à Currie tous les commentaires dont il avait besoin.

"En gros, il a juste pris tous les restes, les a mis dans une assiette et a disparu dans le bureau", dit Currie. « Je me sentais plutôt bien avec [les plats] après ça. »


Les restaurants se concentrent sur les saveurs de l'Oktoberfest

Un thème Oktoberfest, mettant en vedette une bière appelée OctoberFest, basée sur un élément de menu mettant en vedette en Allemagne. Darryl Mickler, directeur principal de la recherche et du développement chez Hard Rock International, admet qu'il s'agissait d'une offre à durée limitée qui n'avait pas besoin d'étendre les débouchés créatifs de la marque. "C'est un match fait au paradis", dit-il simplement.

Quand il s'agit de la fête allemande, qui s'est déroulée du 19 septembre au 4 octobre à Munich, il vaut parfois mieux ne pas trop compliquer les choses. La promotion par Hard Rock du Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger rend hommage au légendaire Schnitzel Burger local de son site de Munich. Lors des étapes de planification, Mickler dit qu'il était important de garder à l'esprit les saveurs authentiques dont les clients ont envie à cette période de l'année, mais aussi de trouver un moyen de modifier la recette pour la garder fraîche. Le partenariat avec Samuel Adams a donné une direction immédiate à Hard Rock.

"Il était naturel de faire évoluer un peu l'article pour qu'il se marie bien avec Samuel Adams OctoberFest", explique-t-il. "Nous avons fait des allers-retours avec leurs experts en brassage et leur maître brasseur, pour parler du profil de saveur de celui-ci." Le résultat était une escalope de porc tendre et légèrement panée, une sauce au fromage à la bière infusée Samuel Adams OctoberFest, du bacon fumé, de la choucroute, de la moutarde à grains entiers et de la roquette fraîche, servis sur un pain bretzel. Arriver à ce point, bien que clair dans son concept, a demandé beaucoup de prévoyance. Mickler dit qu'ils voulaient élever chaque ingrédient et qu'ils ont passé du temps à s'assurer que les détails, tels que la cueillette de la roquette sur de la laitue iceberg et le test de différents petits pains bretzels, réunissaient tout. Sans oublier de le garder suffisamment rationalisé pour que leurs nombreuses unités puissent facilement reproduire la création.

Cela a aidé dans ce cas que Hard Rock avait déjà présenté l'article dans son World Burger Tour et avait déjà la recette en place dans de nombreuses cuisines. «Avec ce soupçon de chute dans l'air, les clients recherchent certaines de ces saveurs plus grandes, telles que la choucroute et le bacon, de plus grandes notes de saveur de bière. Tout cela se passe très bien ici », explique Mickler à propos de l'article, qui s'inscrit dans la continuité des accords burger et bière que Hard Rock a déployés tout au long de l'année, notamment le Rebel Legendary Burger et le Goose Island Tropical Bacon Burger.

Comme Hard Rock, Butcher's Tap dans le quartier de Lincoln Park à Chicago a commencé avec la bière. Le chef exécutif Sean Currie, après avoir examiné de nouvelles sélections de bières, a décidé qu'il souhaitait étendre cette inspiration à la cuisine.

It didn’t hurt that he spent nine years studying German as a language and has always had an affinity for the cuisine, in a town he says naturally loves “beer and brats.”

“Right away, the brat plate was happening. Then I was kind of bouncing around with different things,” he says. Currie came up with three German specials at the restaurant, which has a selection of 100 different beers and 80 tap lines. The first, as he mentioned, was a plate with a traditional style brat, German potato salad, bacon and beer sauerkraut, and whole grain mustard.

“I love cooking brats in beer, melting onions in the beer itself,” he says. “It’s kind of a nice one-pot thing and you can finish it on the grill.” Currie also brought Samuel Adams OctoberFest into the equation. “I love sauerkraut. It goes great with any sausage to be honest. What I like to do is make a general sauerkraut. Then I cook off big chunks of bacon and put the sauerkraut in with all of the bacon fat and bacon itself. Then I covered it with the Samuel Adams OctoberFest and cooked it down. It’s actually pretty interesting. It makes it a little sweet. You have that bitter, tangy, sauerkraut fatty bacon, and little sweetness of beer.”

His other two creations were a Sheboygan style brat on a bun with melted onions and a side of potato salad, and schnitzel sandwich with a potato salad or sauerkraut.

Currie took a different approach with the schnitzel, using beef instead of pork. After crafting the dishes, he laid them out and let his staff judge. One of the restaurant’s general managers, who happens to be German, provided Currie all the feedback he needed.

“Basically, he just took all the leftovers, put it on one plate, and disappeared into the office,” Currie says. “I felt pretty good about [the dishes] after that.”


Restaurants Turn Focus to Oktoberfest Flavors

An Oktoberfest theme, featuring a beer called OctoberFest, based on a menu item actually starring in Germany. Darryl Mickler, the senior director of research and development at Hard Rock International, admits this was one limited-time offering that didn’t need to stretch the brand’s creative outlets. “It’s a match made in heaven,” he says, simply.

When it comes to the German celebration, which ran from September 19 to October 4 in Munich, sometimes it’s best not to overcomplicate things. Hard Rock’s promotion of The Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger pays homage to its Munich location’s Local Legendary Schnitzel Burger. In the planning stages, Mickler says it was important to keep sight of the authentic flavors patrons crave this time of year, but also finding a way to twist the recipe to keep it fresh. The partnership with Samuel Adams gave Hard Rock an immediate direction.

“It was natural to evolve the item a little bit so that it pairs well with Samuel Adams OctoberFest,” he explains. “We went back and forth with their brew experts and their brewmaster, talking about the flavor profile of it.” The result was a lightly-breaded tender pork schnitzel, a Samuel Adams OctoberFest-infused beer cheese sauce, smoked bacon, sauerkraut, whole grain mustard, and fresh arugula, served on a pretzel bun. Getting to that point, while clear in concept, took plenty of foresight. Mickler says they wanted to elevate every ingredient, and spent time making sure details, such as picking arugula over iceberg lettuce, and testing different pretzel buns, brought everything together. Not to mention, keeping it streamlined enough so their many units could easily replicate the creation.

It helped in this case that Hard Rock had featured the item in its World Burger Tour previously, and already had the recipe in place in many kitchens. “With that hint of fall in the air, guests are looking for some of those bigger flavors, such as sauerkraut and bacon, bigger beer flavor notes. All those play out very nicely here,” Mickler says of the item, which is a continuation of the burger and beer pairings Hard Rock has rolled out throughout the year, including the Rebel Legendary Burger and the Goose Island Tropical Bacon Burger.

Like Hard Rock, Butcher’s Tap in Chicago’s Lincoln Park neighborhood began with the beer. Executive Chef Sean Currie, after looking at some new brew selections coming in, decided he wanted to extend that inspiration into the kitchen.

It didn’t hurt that he spent nine years studying German as a language and has always had an affinity for the cuisine, in a town he says naturally loves “beer and brats.”

“Right away, the brat plate was happening. Then I was kind of bouncing around with different things,” he says. Currie came up with three German specials at the restaurant, which has a selection of 100 different beers and 80 tap lines. The first, as he mentioned, was a plate with a traditional style brat, German potato salad, bacon and beer sauerkraut, and whole grain mustard.

“I love cooking brats in beer, melting onions in the beer itself,” he says. “It’s kind of a nice one-pot thing and you can finish it on the grill.” Currie also brought Samuel Adams OctoberFest into the equation. “I love sauerkraut. It goes great with any sausage to be honest. What I like to do is make a general sauerkraut. Then I cook off big chunks of bacon and put the sauerkraut in with all of the bacon fat and bacon itself. Then I covered it with the Samuel Adams OctoberFest and cooked it down. It’s actually pretty interesting. It makes it a little sweet. You have that bitter, tangy, sauerkraut fatty bacon, and little sweetness of beer.”

His other two creations were a Sheboygan style brat on a bun with melted onions and a side of potato salad, and schnitzel sandwich with a potato salad or sauerkraut.

Currie took a different approach with the schnitzel, using beef instead of pork. After crafting the dishes, he laid them out and let his staff judge. One of the restaurant’s general managers, who happens to be German, provided Currie all the feedback he needed.

“Basically, he just took all the leftovers, put it on one plate, and disappeared into the office,” Currie says. “I felt pretty good about [the dishes] after that.”


Restaurants Turn Focus to Oktoberfest Flavors

An Oktoberfest theme, featuring a beer called OctoberFest, based on a menu item actually starring in Germany. Darryl Mickler, the senior director of research and development at Hard Rock International, admits this was one limited-time offering that didn’t need to stretch the brand’s creative outlets. “It’s a match made in heaven,” he says, simply.

When it comes to the German celebration, which ran from September 19 to October 4 in Munich, sometimes it’s best not to overcomplicate things. Hard Rock’s promotion of The Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger pays homage to its Munich location’s Local Legendary Schnitzel Burger. In the planning stages, Mickler says it was important to keep sight of the authentic flavors patrons crave this time of year, but also finding a way to twist the recipe to keep it fresh. The partnership with Samuel Adams gave Hard Rock an immediate direction.

“It was natural to evolve the item a little bit so that it pairs well with Samuel Adams OctoberFest,” he explains. “We went back and forth with their brew experts and their brewmaster, talking about the flavor profile of it.” The result was a lightly-breaded tender pork schnitzel, a Samuel Adams OctoberFest-infused beer cheese sauce, smoked bacon, sauerkraut, whole grain mustard, and fresh arugula, served on a pretzel bun. Getting to that point, while clear in concept, took plenty of foresight. Mickler says they wanted to elevate every ingredient, and spent time making sure details, such as picking arugula over iceberg lettuce, and testing different pretzel buns, brought everything together. Not to mention, keeping it streamlined enough so their many units could easily replicate the creation.

It helped in this case that Hard Rock had featured the item in its World Burger Tour previously, and already had the recipe in place in many kitchens. “With that hint of fall in the air, guests are looking for some of those bigger flavors, such as sauerkraut and bacon, bigger beer flavor notes. All those play out very nicely here,” Mickler says of the item, which is a continuation of the burger and beer pairings Hard Rock has rolled out throughout the year, including the Rebel Legendary Burger and the Goose Island Tropical Bacon Burger.

Like Hard Rock, Butcher’s Tap in Chicago’s Lincoln Park neighborhood began with the beer. Executive Chef Sean Currie, after looking at some new brew selections coming in, decided he wanted to extend that inspiration into the kitchen.

It didn’t hurt that he spent nine years studying German as a language and has always had an affinity for the cuisine, in a town he says naturally loves “beer and brats.”

“Right away, the brat plate was happening. Then I was kind of bouncing around with different things,” he says. Currie came up with three German specials at the restaurant, which has a selection of 100 different beers and 80 tap lines. The first, as he mentioned, was a plate with a traditional style brat, German potato salad, bacon and beer sauerkraut, and whole grain mustard.

“I love cooking brats in beer, melting onions in the beer itself,” he says. “It’s kind of a nice one-pot thing and you can finish it on the grill.” Currie also brought Samuel Adams OctoberFest into the equation. “I love sauerkraut. It goes great with any sausage to be honest. What I like to do is make a general sauerkraut. Then I cook off big chunks of bacon and put the sauerkraut in with all of the bacon fat and bacon itself. Then I covered it with the Samuel Adams OctoberFest and cooked it down. It’s actually pretty interesting. It makes it a little sweet. You have that bitter, tangy, sauerkraut fatty bacon, and little sweetness of beer.”

His other two creations were a Sheboygan style brat on a bun with melted onions and a side of potato salad, and schnitzel sandwich with a potato salad or sauerkraut.

Currie took a different approach with the schnitzel, using beef instead of pork. After crafting the dishes, he laid them out and let his staff judge. One of the restaurant’s general managers, who happens to be German, provided Currie all the feedback he needed.

“Basically, he just took all the leftovers, put it on one plate, and disappeared into the office,” Currie says. “I felt pretty good about [the dishes] after that.”


Restaurants Turn Focus to Oktoberfest Flavors

An Oktoberfest theme, featuring a beer called OctoberFest, based on a menu item actually starring in Germany. Darryl Mickler, the senior director of research and development at Hard Rock International, admits this was one limited-time offering that didn’t need to stretch the brand’s creative outlets. “It’s a match made in heaven,” he says, simply.

When it comes to the German celebration, which ran from September 19 to October 4 in Munich, sometimes it’s best not to overcomplicate things. Hard Rock’s promotion of The Samuel Adams OctoberFest Schnitzel Burger pays homage to its Munich location’s Local Legendary Schnitzel Burger. In the planning stages, Mickler says it was important to keep sight of the authentic flavors patrons crave this time of year, but also finding a way to twist the recipe to keep it fresh. The partnership with Samuel Adams gave Hard Rock an immediate direction.

“It was natural to evolve the item a little bit so that it pairs well with Samuel Adams OctoberFest,” he explains. “We went back and forth with their brew experts and their brewmaster, talking about the flavor profile of it.” The result was a lightly-breaded tender pork schnitzel, a Samuel Adams OctoberFest-infused beer cheese sauce, smoked bacon, sauerkraut, whole grain mustard, and fresh arugula, served on a pretzel bun. Getting to that point, while clear in concept, took plenty of foresight. Mickler says they wanted to elevate every ingredient, and spent time making sure details, such as picking arugula over iceberg lettuce, and testing different pretzel buns, brought everything together. Not to mention, keeping it streamlined enough so their many units could easily replicate the creation.

It helped in this case that Hard Rock had featured the item in its World Burger Tour previously, and already had the recipe in place in many kitchens. “With that hint of fall in the air, guests are looking for some of those bigger flavors, such as sauerkraut and bacon, bigger beer flavor notes. All those play out very nicely here,” Mickler says of the item, which is a continuation of the burger and beer pairings Hard Rock has rolled out throughout the year, including the Rebel Legendary Burger and the Goose Island Tropical Bacon Burger.

Like Hard Rock, Butcher’s Tap in Chicago’s Lincoln Park neighborhood began with the beer. Executive Chef Sean Currie, after looking at some new brew selections coming in, decided he wanted to extend that inspiration into the kitchen.

It didn’t hurt that he spent nine years studying German as a language and has always had an affinity for the cuisine, in a town he says naturally loves “beer and brats.”

“Right away, the brat plate was happening. Then I was kind of bouncing around with different things,” he says. Currie came up with three German specials at the restaurant, which has a selection of 100 different beers and 80 tap lines. The first, as he mentioned, was a plate with a traditional style brat, German potato salad, bacon and beer sauerkraut, and whole grain mustard.

“I love cooking brats in beer, melting onions in the beer itself,” he says. “It’s kind of a nice one-pot thing and you can finish it on the grill.” Currie also brought Samuel Adams OctoberFest into the equation. “I love sauerkraut. It goes great with any sausage to be honest. What I like to do is make a general sauerkraut. Then I cook off big chunks of bacon and put the sauerkraut in with all of the bacon fat and bacon itself. Then I covered it with the Samuel Adams OctoberFest and cooked it down. It’s actually pretty interesting. It makes it a little sweet. You have that bitter, tangy, sauerkraut fatty bacon, and little sweetness of beer.”

His other two creations were a Sheboygan style brat on a bun with melted onions and a side of potato salad, and schnitzel sandwich with a potato salad or sauerkraut.

Currie took a different approach with the schnitzel, using beef instead of pork. After crafting the dishes, he laid them out and let his staff judge. One of the restaurant’s general managers, who happens to be German, provided Currie all the feedback he needed.

“Basically, he just took all the leftovers, put it on one plate, and disappeared into the office,” Currie says. “I felt pretty good about [the dishes] after that.”


Voir la vidéo: Daytime Kitchen: Jack Browns Beer u0026 Burger Joint Oktoberfest (Janvier 2022).